17 sept. 2011

Arsenic et réalgar - chrysalides et chrysanthèmes

L’arsenic est un élément métallique hautement toxique qui possède un nom provenant de loin. Le grec αρσενικό arseniko nous a donné le mot et deux étymologies ont été proposées. La solution la plus logique consistait à rapprocher ce mot de son homonyme αρσενικός arsenikos « mâle, masculin » (d’où provient le prénom Arsène) avant que soit proposée une origine persane. Le mot arsenic nous est ainsi parvenu à travers le syriaque ܐܪܢܝܒܐ /zarnika/ du moyen-persan /*zarnik/ provenant du vieux persan /*zarna/ « or, dorée ». Alors que certaines langues telles que l’arabe (زرنيخ /zarnīẖ/) ont gardé cet ancien mot persan, l’iranien moderne a réemprunté la version grecque sous la forme ارسنيك /ārsenīk/. Le vieux persan /*zarna/ « or » est de la même origine indo-européenne que le polonais złoto « or » (qui est à l'origine de la monnaie polonaise le zloti) ou de l’anglais gold « or » et fait référence à la couleur de l’arsenic. Pourtant le sulfure naturel de l’arsenic, le réalgar est de couleur rouge. Il était utilisé par les Arabes comme mort aux rats qui lui avaient donné le nom de رهج الفأر /rahaj al-fār/ « poudre au rat » altéré par les copistes en رهج الغار /rahaj al-ghār/ « poudre de la grotte ».
De nombreux puits du Bangladesh sont mortellement riches en arsenic :
video
english : http://www.cultureunplugged.com/documentary/watch-online/festival/play/5902/The-Devil-s-Water
En grec « or » est rendu par le mot χρυσός khrusos. On en a la trace dans les mots français chrysalide (qui a des reflets « dorés ») ou chrysanthème (χρυσός khrusos το ανθος to anthos « or – fleur »). Ici encore, le mot grec est d’inspiration sémitique, d’un mot voisin de celui que l’on trouve dans l’hébreu חרס /ẖarus/ « or » ou l’akkadien /ẖurāṣu/ « or ». On trouve dorénavant au parlement grec des membres d'un parti néo-nazi nommé Χρυσή Αυγή Chrysi Avgi « aube dorée ». Gageons qu'ils ignorent l'origine sémitique de ce joli nom.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire