4 mars 2012

Jubba et jupe


En arabe, le mot جبة /jubbat/ désigne une longue chemise masculine dont le nom provient du verbe جببّ /jabba/ « couper ».

Kérali en
             mundu-jubba
La jubba est aujourd'hui largement utilisée dans tout le monde arabo-musulman. En Inde et notamment dans le Kérala, toutes les communautés peuvent porter la jubba : les musulmans, les hindous, les chrétiens et même les communistes, surtout si ce sont des artistes. Ce mot a été emprunté par de nombreuses langues comme c’est par exemple le cas de la chuba traditionnelle tibétaine (ཚུཔ /čupa/)

Tibétains en chuba
Les chrétiens andalous lors de l’occupation musulmane de l’Espagne ont eux-aussi emprunté cette robe qu’ils appelaient algúbba, un mot qui est passé à l’italien giubba mais pour ne plus désigner qu’une simple veste. Ce mot est un peu désuet et on lui préfère aujourd’hui son dérivé giubotto « veste ».

C’est de l’italien giubba que le français a fait le mot jupe, détournant à nouveau son aspect d’origine pour n’en garder que la partie inférieure. Jupe et jupon ont durablement éclipsé l’ancien mot cotillon qui désignait ce vêtement.

On suppose par ailleurs que l'anglais jumper "pull-over" comme son homonyme américain qui signifie alors "tablier" est un emprunt au français jupe, pauvre mot qui n'en finit pas de passer de bas en haut et de haut en bas.

video
Di Stefano Pagliacci - Vesti la giubba

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire