14 déc. 2011

Ghazal d'Al-Ghazali et gazelle du Bahr el-Ghazal


Hamsa avec gazelle
De la racine arabe غزال /ġazāla/ qui signifie « courtiser, flirter » est issu le mot غزالة /ġazālat/ « gazelle » dont provient le mot français. Notre langue a connu auparavant les mot gazela ou algazelle avant de s’installer sous la forme définitive pour désigner tous les membres du genre Gazella. 
C’est aussi sous le nom d’Algazel qu’était connu en Occident le penseur persan الغزالي /al-ġazāly/, un mystique musulman du 11ème siècle féru de philosophie gréco-islamique qu’il finit néanmoins par réfuter dans un ouvrage magistral. Cet Al-Ghazali était un soufi, la branche mystique de l’islam qui chante volontiers son amour pour Dieu comme c’est aussi le cas dans le ghazal, un autre mot rattaché à la racine /ġzl/. Le ghazal غزل /ġazāl/ est un poème d’amour chanté en Perse, en Asie centrale ou en Inde. Louis Aragon s’en inspirera pour écrire « Gazel du fond de la nuit » dans le recueil « le fou d’Elsa ». 

video

Un autre écrivain français du 19ème siècle portait le nom de Léon Gozlan, un patronyme juif qui trouve son origine dans le mot غزْلان /ġizlān/, pluriel de gazelle.
On trouve par ailleurs le mot ghazal dans plusieurs toponymes (Bahr el-Ghazal "rivière de la gazelle" au Soudan ou au Tchad) et de nombreux patronymes (Salim Ghazal, Daif Abdul-Karim al-Ghazal...)



                       arabe غزال /ġazāla/ « courtiser »
                                         |
gazelle
Al-Ghazali
ghazal
Gozlan
Bahr el-Ghazal

Un des synonymes du mot arabe غزالة /ġazālat/ « gazelle » est le mot ظبي  /ẓaby/ que l’on retrouve dans le nom d’Abu-Dhabi أبو ظبي /ābū ẓaby/ « (le) père (de la) gazelle ». 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire