25 oct. 2012

Kabîr el-kébir à Guadalquivir



Demain, les musulmans du monde entier célèbreront une des fêtes les plus importantes du calendrier islamique : عيد الأضحى l'Aïd-el Adha “fête du sacrifice” aussi appelée عيد الكبير Aïd-el-Kébir “la grande fête” en mémoire du sacrifice d'Abraham sur son fils Ismaël.

L'arabe عيد/'aid/ signifie donc "fête" et كبير /kabīr/ "grand" et c'est celui-ci qui est à l'origine du prénom Kabir et de son féminin Kabira. On le retrouve dans de nombreux toponymes tels que Al Souk Al Kabir "le grand souk à Dubaï", Ksar el-Kébir "le grand palais" au Maroc ou incognito dans le nom de la rivière espagnole Guadalquivir. Ce nom est en fait une altération de l'arabe واد الكبير /wad el-kābīr/ "grande oued (rivière)". On retrouve cette déformation du mot oued dans d'autres noms de lieux : Guadalajara "oued des pierres", Guadeloupe "oued du père (?)" ou Guadamur "oued des vagues (?)".

Kabîr était par ailleurs le nom d'un célèbre poète mystique indien revendiqué aussi bien par les musulmans que les hindous (कबीर).

video

Où me cherches tu ?
Je suis avec toi
Je ne suis pas dans les pèlerinages,
ni dans les icônes,
Ni dans l’isolement,
Ni dans les temples, ni dans les mosquées,
Ni a la Kaaba, ni au mont Kailash,
Je suis avec toi, ô mon serviteur
Je suis avec toi
 
C'est aussi un dérivé de ce mot que l'on retrouve comme superlatif dans le takbir musulman الله أكبر Allah(u) akbar "Dieu est le plus grand" que l'on retrouve inscrit aussi bien sur le drapeau irakien qu'iranien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire